Nombre total de pages vues

Introduction

Le souvenir s'efface, se transforme, les écrits restent. Je voulais témoigner d'un moment de vie, un moment de passion, le partager, le faire vivre a travers quelques mots, quelques pensées profondes. Témoigner et dire la vérité sur ce qui se passe dans la tête, non pas de toutes les femmes, mais d'une femme en particulier. Que se passe-t-il lorsque cette femme mariée de 40 ans se lance dans des ébats amoureux et passionnés, lorsqu'elle décide de réveiller sa libido et se lance dans l'échangisme, lorsqu'elle fantasme... a quand remonte cet erotisme? Dans les romans tout est beau, ici, il y a aussi des maladresses. Que se passe-t-il vraiment dans la chambre et dans la tête d'Annelie? Pourquoi son mari ne lui suffit plus ? Comment recours t'elle à une aide extérieure réelle ou imaginaire? Amis voyeurs j'espère vous faire vivre des moments d'érotismes intenses, d'exhibition et de libertinage... Des mots qui laisseront libre cours à l'imagination... A bon entendeur....



mercredi 24 mars 2010

ch.10 la croisière s'amuse

Ca fait deux mois qu'Annelie n'a plus matière à écrire, heureusement son subconscient, lui, continue de produire des scénarii érotiques. C'est ainsi qu'en rêve, elle s'est offert un petit voyage loin de son quotidien dans une aventure avec Nicolas....


"Annelie se repose étendue sur son lit, nue, la soirée est chaude, le hublot entrouvert laisse entrer un filet d'air marin qui lui caresse le corps. Seule dans sa cabine, elle doit se préparer pour le premier dîner de cette croisière. Annelie passe sous la douche, une douche qu'elle prend froide volontairement, elle aime lorsque l'eau glacée raffermie sa chaire, et fait durcir la pointe de ses seins. L'eau lui glace le visage et la descente du dos, elle se savonne délicatement , savourant ses caresses les yeux mi-clos. Dans ces moments intimes, Annelie se sent sexy, ses désirs intenses font trembler son corps. Annelie se caresse, mais décide de ne pas jouir, elle veut aller dîner chaude, très excitée et assoiffée de plaisirs. elle sort, elle enroule une serviette autour de ses seins et se prépare; elle se parfume, se coiffe et se maquille puis elle enfile des sous vêtements sexy sous une petite robe légère estivale décente. Au moment de quitter sa cabine, elle décide d'enlever sa petite culotte. Les sensations que lui procure une sortie sans culotte sont des plus agréables, elle se sent ainsi plus séduisante, plus désirable, plus sexy. Elle entre dans la salle du restaurant, radieuse, très excitée. Elle s'assoit seule à une table, ça ne la dérange pas, elle a l'habitude d'être seule, elle sait que Nicolas va arriver d'une minute a l'autre et va s'asseoir à la table d'à côté, avec sa femme! Cette situation l'enivre. Cet interdit l'excite. La peur d'être démasquée et leur complicité extrême font battre son coeur très fort. Nicolas arrive avec une belle femme, élancée à la silhouette élégante. Annelie sent ses joues s'empourprer lorsqu'elle croise le regard de Nicolas qui vient s'asseoir juste à côté de sa table, les yeux malins et le sourire coquin. Il parle avec sa femme de futilités, Annelie regarde ailleurs et sourit. Elle rit même parfois, seule! Ne pas pouvoir le toucher, l'embrasser ni même lui adresser la parole, alors qu'elle voudrait se jeter sur lui, lui semble une douce torture. Elle aimerait avoir dans son vagin ce vibromasseur à télécommande, et que Nicolas l'active, se trémousser sous ses yeux impuissants ... Le repas avance, un spectacle commence et c'est l'obscurité partielle. Sa femme s'absente un instant, les deux se dévorent du regard, Annelie se lève, frôle Nicolas et d'un souffle lui glisse a l'oreille "je n'ai pas de culotte", puis elle sourit se dirige vers les toilettes et se retourne pour s'assurer que son amant ne tardera pas à la rejoindre. Le désir est à son point culminant, elle attend, adossée à la porte intérieure des toilettes des hommes, Nicolas entre, ils se jettent l'un sur l'autre, se dévorent des lèvres, des yeux, des mains... Les baisers sont fougueux, ils se mordent presque, l'empressement révèle la terrible passion qui les habite. Annelie le caresse, la main glissée dans son pantalon, alors qu'il introduit un doigt en elle sous sa robe. Sa tête bascule lors d'un court gémissement. il se dirige ainsi dans un toilette pour plus d'intimité, sans se lâcher, sans cesser de se toucher et de s'embrasser, tirant sur leurs habits respectifs pour dévoiler des parties de corps à caresser... Nicolas plaque Annelie contre la porte, elle pose un pied sur la cuvette, il s'agenouille et tire ses fesses vers sa bouche. Annelie agrippe ses cheveux et se laisse dévorer, sa langue, ses doigts lui donnent tant de plaisir, ses jambes se raidissent, son sexe se soulève dans une extase intense, son clito se gonfle de plaisir et elle part fort, très fort, elle s'en cogne la tête contre la porte. Nicolas se relève et l'embrasse, partageant ainsi avec elle le goût de son vagin... elle descend à son tour et prend entre les lèvres son sexe si dur, prêt à exploser; elle le lèche, le suce, l'englouti, elle joue de sa langue, de ses lèvres et de ses doigts, tout en lui caressant les testicules et lui massant l'anus; il lui maintient la tête, la guide. Ils savourent cet instant de complicité. Les amants ne tiennent plus et le temps presse, Nicolas remonte Annelie, relève sa robe et la pénètre debout dans les toilettes, contre le mur. Annelie laisse échapper un petit cri de plaisir, puis la porte principale des toilettes s'ouvre, les amants ont envie de rire, trop passionnés parce qu'ils font ils ne peuvent pas s'arrêter mais retiennent tout bruit. La situation les excite encore plus, Nicolas glisse doucement en elle, n'attendant qu'une chose, être seuls de nouveaux pour aller fort et sauvagement tout au fond d'elle. Ces alternances de mouvements doux et lents puis rapides et agressifs font jouir Annelie de nouveau, son vagin se resserre alors que sa bouche s'ouvre grande, elle ne laisse aucun son sortir de sa gorge et pourtant elle pourrait hurler. Nicolas ne se retient plus, Annelie sent la veine de son pénis battre en elle, il explose en s'agrippant à ses hanches...Bon dieu qu'ils aiment ça! Les deux amants redescendent doucement de leur orgasme si intense et déjà il faut repartir, la femme de Nicolas va s'impatienter. Nicolas disparaît, Annelie va se rafraîchir un peu avant de retrouver sa place pour le spectacle. Elle a l'impression que tout le monde sait ce qui vient de se passer, ça l'excite de nouveau...elle sourit, heureuse!
Un peu plus tard, elle commande un cocktail, un homme approche et demande s'il peut s'asseoir, Annelie est ravie de voir la tête de Nicolas changer, elle adore le rendre jaloux. Ils discutent et rient une partie de la soirée, Nicolas les épie du coin de l'oeil. Elle sait qu'il n'en aura que plus envie de la baiser de nouveau tout à l'heure. En fin de soirée Annelie repart dans sa cabine, ce soir elle laissera sa porte ouverte car elle sait que Nicolas la rejoindra pour quelques heures de plaisirs intenses dès qu'il pourra. Il est trois heures du matin, Annelie s'est endormie nue sur son lit, quand des caresses érotiques la réveillent...hmmmm....quel doux moyen de se faire réveiller. Le corps lourd de sommeil elle écarte cependant les cuisses. Annelie ne regarde pas ce que Nicolas lui fait, simplement elle savoure les sensations. Comment fait il pour lui donner tant de plaisir? Elle sent en lui un tel désir, ses baisers, ses caresses la rende dingue. Ses reins se cambrent lorsqu'il lui embrasse le ventre; il descend le long de son ventre et le corps d'Annelie prend feu de nouveau, ses seins durcissent sous le pincement des doigts de Nicolas, son bas ventre se contracte sous les caresses et les baisers, son clitoris s'expose, son corps entier s'ouvre et ne demande qu'à recevoir plus de plaisir. Le pouce de Nicolas glisse du clitoris à l'entrée de son vagin, d'une légère pression sur les lèvres... puis remonte et fait de petits cercles autour du bouton déclencheur de plaisirs intenses. Il glisse à présent deux doigts à l'intérieur de son corps et continue à masser les zones érogènes. Annelie se laisse aller au plaisir, elle est prête à satisfaire tous ses plaisirs, même les plus fous, elle veut tout de lui et tout lui donner... Elle sent qu'il a envie de la punir de s'être faite draguer... elle aime ça, elle veut jouer son jeu..."

C'est dans cet état de transe qu'Annelie se trouve réveillée seule dans son lit, en plein milieu de la nuit, l'envie au creux du ventre, humide et haletante... elle referme les yeux, mais le bateau a disparu emportant son amant loin d'elle.. très frustrée, elle n'a plus que sa main pour se satisfaire. Elle donnerait tout pour le rejoindre, elle serre les cuisses et décide de se laisser aller en le rejoignant dans son fantasme, en partant dans un orgasme le plus intense possible...