Nombre total de pages vues

Introduction

Le souvenir s'efface, se transforme, les écrits restent. Je voulais témoigner d'un moment de vie, un moment de passion, le partager, le faire vivre a travers quelques mots, quelques pensées profondes. Témoigner et dire la vérité sur ce qui se passe dans la tête, non pas de toutes les femmes, mais d'une femme en particulier. Que se passe-t-il lorsque cette femme mariée de 40 ans se lance dans des ébats amoureux et passionnés, lorsqu'elle décide de réveiller sa libido et se lance dans l'échangisme, lorsqu'elle fantasme... a quand remonte cet erotisme? Dans les romans tout est beau, ici, il y a aussi des maladresses. Que se passe-t-il vraiment dans la chambre et dans la tête d'Annelie? Pourquoi son mari ne lui suffit plus ? Comment recours t'elle à une aide extérieure réelle ou imaginaire? Amis voyeurs j'espère vous faire vivre des moments d'érotismes intenses, d'exhibition et de libertinage... Des mots qui laisseront libre cours à l'imagination... A bon entendeur....



jeudi 15 avril 2010

ch.12 une attente interminable



Je pense à toi et rien ne parvient à emplir ce manque, comme un vide immense au creux de moi, un trou béant qui laisse le fil de mes pensées s'échapper. Cette envie de partir, je la connais trop bien, cette attente interminable qui me déchire aussi... le temps s'est arrêté, le manque de toi est insupportable... Fermer les yeux, dormir et attendre.... attendre... combien de mois encore, de jours? D’heures? De minutes? De secondes? La gorge serrée, mon esprit refuse de compter. Je manque d'air, je manque de vie, je manque de toi! Tes caresses, tes baisers, tes murmures, tes gestes tendres ne sont plus que fantasmes, je n'en peux plus d'attendre, je veux m'adonner à ton corps, me laisser partir dans de violents orgasmes et dévorer chaque partie de toi. L'idée de te perdre, l’idée de ne pas te suffire, l'idée que tu me remplaces me sont insupportables! Je reste la impuissante à te regarder t'éloigner comme la mer se retire... Je sens que tu te distances, impuissante tu  disparais sous mes yeux... je me sens si coupable de n'être pas là, si fautive de ma souffrance. Je voudrais partir, là maintenant et tomber dans tes bras demain, je voudrais fermer les yeux un instant et me réveiller avec toi. Je refuse d'être enchainée a mon destin, je veux vivre mes envies: t'offrir mon corps, savourer le moindre de tes désirs, me laisser aller à ta merci, me rendre et être ton esclave. Jamais je n'aurais pensé que tu compterais tant pour moi, jamais je n'ai cru que je serais si vulnérable, je pensais que la distance calmerait nos ardeurs... elle ne fait que les aviver!  Ma concentration se perd, je n'ai plus envie de rien seulement envie de tout ce qui touche à toi... une passion destructrice m'envahit, seul mon retour compte désormais, être près de toi,  t'entendre rire et te regarder prendre du plaisir....je n'en peux plus d'attendre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire