Nombre total de pages vues

Introduction

Le souvenir s'efface, se transforme, les écrits restent. Je voulais témoigner d'un moment de vie, un moment de passion, le partager, le faire vivre a travers quelques mots, quelques pensées profondes. Témoigner et dire la vérité sur ce qui se passe dans la tête, non pas de toutes les femmes, mais d'une femme en particulier. Que se passe-t-il lorsque cette femme mariée de 40 ans se lance dans des ébats amoureux et passionnés, lorsqu'elle décide de réveiller sa libido et se lance dans l'échangisme, lorsqu'elle fantasme... a quand remonte cet erotisme? Dans les romans tout est beau, ici, il y a aussi des maladresses. Que se passe-t-il vraiment dans la chambre et dans la tête d'Annelie? Pourquoi son mari ne lui suffit plus ? Comment recours t'elle à une aide extérieure réelle ou imaginaire? Amis voyeurs j'espère vous faire vivre des moments d'érotismes intenses, d'exhibition et de libertinage... Des mots qui laisseront libre cours à l'imagination... A bon entendeur....



dimanche 17 février 2013

ch.32 première experience soft swinging, same room sex





Un mois après leur première visite en club échangiste, un mois après s'être vu régulièrement et avoir exploré diverses possibilités pour une rencontre à plusieurs, ce mardi de fin de mai signe la fin de l'inexpérience libertine d'Annelie... 

Le jour J
La journée commence d'une drôle de manière, Annelie est troublée et sa concentration est loin d'être performante... son coeur bat rapidement et fort dans sa poitrine... elle n'a pas beaucoup dormi cette nuit de trop d'agitation... Mais pourquoi tout ce chahut bahut? Une journée importante commence pour Annelie, elle va vivre sa première  expérience  d'échangisme, aujourd'hui elle va franchir le pas.
Depuis le temps qu'elle cherche et ne trouve pas,  Nicolas a décidé de prendre les choses en main. Peut être en fait attendait il qu'elle soit vraiment prête... Ce soir ils rencontrent une ex de Nicolas (Sofia) et son ami (Paul), un novice lui aussi. Annelie ne les connait pas, elle ne connait de Sofia que sa photo de profil Facebook. Elle aurait préféré que sa première expérience à plusieurs soit avec une femme neutre, une femme qu'elle sentirait alliée et non pas concurrente potentielle ou passée, mais elle fait entièrement confiance à Nicolas, il ne ferait rien qui pourrait la blesser, elle le sent, elle le sait et ça lui suffit. La première fois qu'il avait mentionné la possibilité de les rencontrer c'était lors de leur première (et unique) visite au club échangiste, Annelie avait paniqué, l'idée que ce soit l'ex de Nicolas lui glaçait le sang. Mais l'envie de découvrir l'amour à plusieurs étant cependant pus forte Annelie avait accepté. En ce début de journée, mille questions se bousculaient dans sa tête, toutes plus perturbantes les unes que les autres, toutes plus sournoises, toutes plus inutiles... Quand et combien de temps avaient ils été amants? L'avait-il aimée? éprouvait-il toujours quelque chose pour elle? l'avait-il baisée depuis leur rencontre? Pourquoi ont ils arrêté de se voir??? Derrière toutes ces questions se dissimulait juste un fort besoin de se rassurer, de sentir qu'elle comptait plus que les autres à ses yeux, un besoin de se dire qu'elle n'avait rien à craindre et que c'était juste une autre façon de s'aimer, de vivre autre chose de fort. Un jeu. Elle parla de cette jalousie maladive avec Nicolas, à raison. D'abord il pensa qu'elle n'était pas prête (est-on jamais vraiment prêt la première fois?) puis ses réponses ont été si claires et si franches qu'Annelie s'est sentie soulagée, rassurée, et fin "prête". Le poids de cette autre femme concurrente qui pesait sur son coeur, s'était soudainement amenuisé, volatilisé, ce n'était qu'une autre femme, ordinaire. Annelie commençait a pouvoir s'imaginer lui donner du plaisir, la caresser et se laisser caresser sous les yeux tantôt écarquillés tantôt mis clos  de son amant passionné... Puis des questions d'ordre pratique ont commencé à la hanter: qu'est-elle censée faire exactement? Comment ça commence? Sera t'elle assez protégée? Et si elle restait en panne à ne pas savoir quoi faire... La encore Annelie se rationalise, elle suivra le cours de ce qui se passe et improvisera, voilà sa nouvelle devise... de l'imagination elle en a ...et avec un chef d'orchestre comme Nicolas... tout devrait bien se passer... S'il ne la laisse pas tomber au beau milieu de l'action... "Te laisser tomber? du lit?" lui avait t'il rétorqué  se voulant moqueur et rassurant à la fois. 
C'est seulement  très vaguement et sur très peu de temps qu'Annelie s'est ensuite souciée de l'autre homme. Qui était il? A quoi ressemblait il? Etait il jeune? Vieux? Beau? Laid? Mais en fait l'autre homme lui importait peu, à la différence d'une relation à deux ou l'attirance est primordiale, là c'était un jeu, peu importait les participants pourvu que la partie soit bonne... Au fond d'elle elle ne redoute qu'une chose: qu'il ne soit déçu par son physique et qu'il le lui fasse ressentir, qu'il le lui fasse payer... Mais elle sait que Nicolas ne laissera pas une telle chose arriver. Elle se sent tellement plus forte avec Nicolas face à l'"inconnu", elle sait qu'il sera là pour elle, le reste peu importe elle ne s'imagine rien de spécial, du plaisir à 4 qui il soit et quoi qu'ils fassent, ou ne fassent pas....
A quelques heures de la rencontre de nouvelles préoccupations l'occupent : son coeur ne va t'il pas exploser quand elle verra celui qu'elle aime entre les jambes d'une autre femme... Elle veut cette rencontre, oh! que oui! Elle en a rêvé des milliers de fois, mais tiendra-t'elle? Comment réagira Nicolas fasse à son comportement avec cet inconnu? s'ils décident de baiser, comment réagira t'il? si lui la baise, comment réagira-t'elle? Elle veut jouer, s'amuser, donner du plaisir et surtout rendre Nicolas fou de désir. En espérant que ce désir passionnel sera pour elle parce que partager le sexe est une chose, mais partager le désir passionnel en est une autre.... Elle panique: et si elle se faisait mettre de côté par son inexpérience? Elle sait qu'elle est capable de baiser avec une autre femme, (voir le billet intitulé première expérience homosexuelle) même une femme qui ne lui plait pas spécialement, mais est ce suffisant? sera t'elle capable d'aller jusqu'au bout? Elle a hâte de découvrir à quoi ressemble ce multi plaisir, les sensations ressenties à s'occuper de 2 voire 3 personnes en même temps.... Annelie est une inquiète née mais aussi une curieuse avide de plaisir et heureusement, sa curiosité est bien plus forte que son appréhension, son goût de l'aventure et de la découverte dépassent toutes réserves... Elle ne tient plus. Plus les heures s'allongent et plus sa petite culotte est humide... la junkie d'adrénaline est de nouveau prête à poursuivre.... A une heure du rendez vous elle se sent comme prête a faire un grand saut en benji jumping, c'est le premier pas qui coûte et l'appréhension qui crée l'excitation. Quand Nicolas lui demandera comment elle se sent en se rendant au rendez vous elle lui répondra : "comme si j'allais faire un saut en benji jumping"... bien sûr il ne comprendra pas le rapport... Elle sait qu'elle va aimer, qu'elle s'inquiète mais qu'elle finira par dire: "finalement il n'y avait pas de quoi flipper", cependant l'ascension est longue. Cette peur au ventre, cette adrénaline fait partie du jeu... n'est ce pas aussi au fond ce qu'elle recherche? Pousser ses limites, allez toujours plus loin, plus fort, maintenir cette adrénaline qui la fait vivre pleinement, se créer des rêves, les traquer jusqu'à ce qu'ils se réalisent. Elle ressentit cette même poussée d'adrénaline lorsqu'elle rencontra pour la première fois un homme autre que son mari, pour un café! La culpabilité la rongeait, c'était la peur au ventre qu'elle se rendait à son premier rendez vous extra conjugal. Aujourd'hui il lui en faut plus, elle grandit chaque jour et sa nouvelle vie la ravie... Mais parfois elle se demande jusqu'où elle est capable d'aller, quelles sont ses limites; mais au fait, des limites, en a t'elle?


L'heure H 

Elle a pris 3 douches sur la journée, sa peau est douce et seuls quelques poils surplombent son clitoris, elle est crémée, parfumée et manucurée, plus apprêtée encore que le jour de son mariage ... elle n'a plus qu'a sauter dans sa jupe en jeans et son chemisier ouvert sur un décolleté provoquant.
Sa montre s'est arrêtée ou bien est ce de nouveau cette notion de temps qui est détraquée? Annelie est souvent en retard de 5 à 10 minutes, aujourd'hui elle est prête depuis plus d'une demie heure. Elle doit se détendre un peu et ne focaliser que sur le plaisir, elle se sert donc une petite vodka pour que son coeur arrête de galoper, et reprenne un petit rythme régulier. Quand la douceur de l'alcool l'entoure, elle est plus calme et détendue. Elle pense à l'inconnu, elle le prendra dans sa bouche pour que Nicolas la regarde, elle se laissera prendre s'il la désire comme un jeu, un jeu de purs plaisirs érotiques, charnels, une invitation à la jalousie et au désir de Nicolas .... Au moment de partir la seule préoccupation qui domine est la peur de ne pas leur plaire, la peur de rester en plan. bien décidée a faire tout pour qu'ils la désirent, tous, elle ne se laissera pas mettre de côté et ne laissera pas Nicolas se distancer, c'est décidé ...
Elle est prête à se lancer dans cette nouvelle voie qu'elle aurait du suivre depuis longtemps...
Annelie arrive avec Nicolas au point de rendez vous, un café pour faire un peu connaissance avant de se lancer dans les ébats. Alors qu'ils traversent la terrasse du café, elle sent se poser sur elle le regard d'un homme agréablement surpris. C'est l'inconnu, Paul, qui maintenant a un visage, un regard, elle sait qu'elle lui plaît, elle le sent. Il est grand plutôt mince, il parait plus vieux qu'elle mais encore dans la force de l'âge, une tête sympathique sans plus. Puis elle croise le regard de Sofia, tant d'angoisse concernant cette femme qui n'en valait pas la peine. Elle a un visage sympathique mais elle est quelconque, un peu vulgaire même, elle fume le cigarillos, une odeur qui lui rappelle de mauvais souvenirs. Elle se tourne vers Nicolas et scrute son regard, il n'éprouve plus rien pour cette femme, c'est clair, elle le voit dans son regard. Son coeur s'allège et bat plus régulièrement. ils s'assoient, prennent un café et font connaissance. Nicolas lui caresse la jambe de temps à autre, comme pour la rassurer, elle le sent proche et ça lui plait. Elle a du mal à focaliser sur la discussion, sont esprit est ailleurs, mille scènes érotiques l'aveuglent, le stress limite ses capacités linguistiques. Ce n'est pas souvent qu'il la touche en public, et elle aime quand ça arrive, ça la trouble. La discussion bat son plein, ils sont sympathiques, Annelie n'est pas spécialement attirée ni par l'un ni par l'autre, mais peu importe, ce n'est pas ce qu'elle recherche. Nicolas, lui, commence à se demander s'ils vont aller plus loin, Sofia a changé il ne la trouve plus très attirante (ce qui n'est pas pour  déplaire à Annelie). Pourquoi laisse t'il la décision à Annelie? serait ce une ultime porte de secours qu'il lui offre? ou est-ce sa porte de secours à lui? Annelie ne comprend pas bien mais elle aime le fait qu'il lui offre la possibilité d'arrêter là. Cependant, elle a envie d'essayer, elle en crève d'envie non pas de baiser avec eux mais de satisfaire sa curiosité, maintenant qu'elle est sur la plateforme, elle n'a plus qu'à "sauter" et elle veut le faire ce saut, vivre ça pour la première fois avec Nicolas, depuis le temps qu'ils en parlent, alors attirants ou pas, elle elle s'en fout. Lorsqu'elle demande à Nicolas ce qu'il en pense, il lui répond (à son grand plaisir): "comme tu veux, au moins, moi j'aurai toi". Ils décident donc d'aller à l'hôtel, cet hôtel qu'ils ont déjà fréquenté si souvent ensemble. En se dirigeant vers la voiture Nicolas tient Annelie par le cou dans la rue, elle est ravie et surprise, jamais il n'avait fait ça en public mais pour rien au monde elle ne voudrait qu'il retire son bras de sur ses épaules. Il la met en garde, elle n'aura pas à faire quelque chose dont elle n'aura pas envie, la règle numéro 1 c'est de pouvoir dire non si on a pas envie de quelque chose. Elle le sent si proche, si protecteur, rien que pour ça, toute cette histoire vaut le coup. Annelie est nerveuse en voiture, comment va t'elle s'y prendre? Qui va faire quoi pour commencer? qu'est ce qu'on attend d'elle? Heureusement l'hôtel est proche et il n'y a plus de temps pour les questions. Annelie sert très fort Nicolas dans ses bras, l'embrasse comme pour profiter de ce dernier instant d'intimité et ils rentrent dans l'hôtel, tous les quatre.
Nicolas sait y faire, l'ascenseur étant petit Annelie propose de monter à pied, mais il insiste pour que les deux femmes montent ensemble... Dans l'ascenseur en quelques secondes, cette femme qui quelques heures auparavant était une concurrente potentielle devient l'alliée d'Annelie, la rivalité s'est dissipée par la magie de quelques mots échangés dans un ascenseur étroit, par la simplicité d'un toucher délicat. Quel chef d'orchestre ce Nicolas! Les hommes les rejoignent très vite, ou est ce le temps qui est détraqué de nouveau et à présent tout va très vite? Alors que la porte de la chambre n'est que mi close, pendant que Sofia et Paul vont et viennent du couloir à la chambre, Nicolas et Annelie s'embrassent fougueusement contre le mur derrière la porte, se caressant passionnellement, se dévêtissant partiellement, mettant à nu les parties de corps qu'ils veulent caresser. Annelie avait imaginé qu'elle commencerait par embrasser Sofia. Qu'elle se déshabilleraient mutuellement (comme elle l'avait fait avec Rose) et que les hommes prêteraient main forte. Mais scotchée Annelie en est incapable et Nicolas se charge de la "chauffée" pour l'orgie, quoi qu'il déclarera plus tard qu'en fait elle est toujours prête et n'a guère besoin d'être chauffée ... Jusque là Annelie ignore Sofia qui se déshabille seule à côté d'elle et continue de caresser Nicolas en l'embrassant alors qu'il la déshabille complètement. Paul, lui est déjà sur le lit, nu, en érection, sur le dos, prêt à l'action, et il regarde excité Annelie se faire caresser par Nicolas. Elle l'ignore parce qu'elle ne sait pas trop quoi faire. Cependant, ça y est, le jeu commence, Nicolas allonge Annelie nue sur le lit, sans arrêter de l'embrasser ni de la caresser, il la met en pâture aux lions avec tact et douceur, puis il se rue entre ses cuisses, Sofia la caresse, Paul lui pince les seins, elle tient la tête de Nicolas d'une main entre ses cuisses. Elle qui avait peur d'être exclue se retrouve en fait au centre même de l'action, pôle d'attraction, elle se laisse aller au plaisir. Alors qu'elle gémit sous la langue de Nicolas et de doigts dont elle ne connait pas la provenance  (...) elle prend le sexe de Paul dans sa main et le caresse. Puis elle voit Sofia disparaître entre les cuisses de Nicolas.... C'est l'entrelacs des corps qui commence, une bouche voire plusieurs, un sexe voire deux, des mains, des doigts dont on ne sait plus à qui ils appartiennent, des seins qu'on pince, caresse, lèche ou mordille... Tous s'occupent de tous au gré du désir, au gré du plaisir. Annelie ne s'occupe que timidement de Sofia, elle pince son sein, l'embrasse ou la caresse mais elle ne la lèchera pas comme elle l'avait fait avec Rose...elle voudrait le faire pour que Nicolas les regarde cette fois, mais elle n'en trouve pas l'occasion, ni le désir vraiment.... Elle masturbe Paul et Nicolas en même temps, un dans chaque main pendant que Sofia lui mange le sexe... elle lèche Nicolas avec Sofia, leur langue se mélangent sur sa verge, ses testicules, puis elles passent à Paul. Annelie aime que Nicolas la regarde. Puis c'est au tour de Paul de se retrouver entre ses cuisses alors qu'une bouche l'embrasse puis disparait. Annelie est étourdie. Elle regarde Sofia prendre le sexe de Nicolas dans sa bouche sans sourciller et quand il gémit de plaisir, elle délaisse Paul pour aller aspirer ses gémissements en l'embrassant et caresser son visage, partager son plaisir pendant que Paul enfonce ses doigts en elle. Ca lui plait de voir le plaisir sur le visage de son amant, énormément et ce d'où qu'il vienne...Puis Paul la tire à lui, elle se retourne, se sépare de son amant et ne voit plus ce qu'il fait, elle ferme les yeux mais elle entend les gémissements de plaisir de Sofia et là c'est dur...elle tourne la tête, Sofia est assise sur le visage de Nicolas... Qu'il la lèche... mais qu'elle jouisse en silence! Elle voudrait que Paul lui donne du plaisir à cet instant là, pour lui changer les idées... mais il reste passif. Sofia n'arrête pas de parler, ça déconcentre Annelie, même si elle sait que Nicolas aime qu'on parle, Annelie ça l'énerve, ça la déconcentre ... les gémissements de Sofia on fait monter l'adrénaline, la jalousie, les gémissements que la bouche et les doigts de Nicolas ont provoqués chez elle lui donne envie de se rapprocher de lui... elle revoit comme un flash les fesses de Sofia près de son visage et elle reconnait ces doigts qui s'enfoncent dans le vagin de Sofia, elle les reconnait pour les avoirs sucés tant de fois.... Il ne faut pas laisser la jalousie s'installer, il est tant de s'occuper de Nicolas. Elle délaisse Paul, un peu lasse aussi de le sentir s'exciter dans sa bouche sans lui procurer de plaisir. Elle chevauche Nicolas comme pour évincer Sofia, folle de désirs, elle l'embrasse alors qu'il s'enfonce en elle sous le regard des 2 autres... C'est la première fois qu'Annelie fait l'amour devant d'autres personnes et elle s'en moque, elle aime la douceur et la puissance de son pénis qui glisse en elle, le reste elle s'en moque. Sofia propose un sandwich, Annelie rêve de ce genre de chose mais pas aujourd'hui, pas avec Paul et pas avec Sofia qui regarde, pas maintenant, elle ne veut que Nicolas à cet instant précis, une autre fois peut être. Alors Sofia décide de lécher les bourses de Nicolas pendant qu'Annelie lui fait l'amour et que Paul lui pince les seins et la caresse en les regardant. Au lieu d'être stimulant, Annelie trouve que ça lui coupe un peu l'entrain cette participation, elle aurait voulu a ce moment juste un peu d'intimité... Elle se rattrapera plus tard... Elle se lève pour boire. Sofia sort un jouet de son sac, un oeuf vibrant, qu'elle place contre le clitoris d'Annelie en l'embrassant, Annelie elle préfère le poser sur les bourses de Nicolas en prenant son sexe dans sa bouche. Les vibrations sont faibles, ils sont habitués à plus d'intensité. Alors tout en continuant de sucer Nicolas, Annelie tend le bras et pose l'oeuf vibrant sur les bourses de Paul qui se fait allègrement chevaucher par Sofia. Annelie les caresse tous les deux pendant leur chevauchée tout en continuant de stimuler Nicolas. Sofia gémit assise sur Paul mais cette fois ça ne dérange pas Annelie, ça l'excite. A partir de ce moment, Annelie sent le désir de Paul sur elle, de plus en plus pressant... ses baisers sont langoureux elle préfère les éviter. Puis vient le moment où elle a vraiment cru craquer, le moment ou son coeur s'est serré si fort qu'il a failli saigner: Annelie tourne la tête et voit Sofia complètement étalée sur Nicolas, ils s'embrassent à pleine bouche, Sofia volant un de ces baisers qu'elle aime tant. était ce un moment creux ou juste ce baiser qui l'a mise dans cet état? toujours est il que la jalousie la piqua au vif à ce moment précis, secouée, elle changea sa respiration pour essayer de contrôler ses émotions, assise sur le lit sans bouger ces quelques secondes à les regarder lui semblèrent interminables. Mais que faisait Paul à ce moment là? N'aurait elle pas du en profiter pour s'occuper de sucer Nicolas à la place de restée comme ça, comme bloquée, pétrifiée... ces quelques secondes furent bien longues... trop longues car à présent Sofia redescend sur l'entrejambe de Nicolas et commence à le lécher de nouveau. Annelie, qui s'était promis de ne pas rester en rabe, décide d'agir, et vite, elle prend Paul dans sa bouche et lui taille une pipe digne de ce nom en regardant Nicolas droit dans les yeux comme par provocation. Ils se regardent, l'échange de sentiment dans ce regard est curieux, intense, jalousie, provocation, désir et plaisir tout y est. Nicolas a senti la tension, il dédramatise la situation avec un sourire et adoucit l'intensité de cet échange de regards en la traitant gentiment de salope juste du bout des lèvres, ce qui la fait rire et lui remet la joie au coeur. Il ne se touche pas et pourtant l'échange est si puissant a cet instant. Puis elle ne tient plus de nouveau, elle le veut en elle, qu'il la baise qu'il la fasse partir, qu'il aille au plus profond de son corps, qu'elle lui donne un plaisir intense, qu'ils crient, en même temps ou non, mais ensemble. Paul ne lui donne pas vraiment de plaisir, Paul reçoit, est ce parce qu'il est novice? Sofia fait de son mieux, c'est une habituée... Annelie essaie elle aussi. Mais elle ne tient plus, c'est Nicolas qu'elle veut en elle, c'est son corps tout entier qu'elle désire. Elle l'embrasse et le supplie de la prendre, que lui vienne sur elle, qu'il la domine, lui enfonce son désir au plus profond de ses entrailles.... il s'enfonce en elle doucement, elle soupire bruyamment et plus rien ne compte, ils peuvent faire ce qu'ils veulent à coté, même si une main caresse ses bourses à lui ou une autre pince ses seins à elle, si on touche son clitoris ou caresse l'anus de Nicolas ou le sien alors qu'il va et vient, plus rien ne compte, ils sont en symbiose parfaite. Le regard plongé dans celui de l'autre, ce qui passe est très puissant, d'une intensité rare. Puis, alors qu'il s'enfonce en elle avec de plus en plus de force, il lui avoue qu'il ne veut pas que Paul la baise et ça la soulage parce que elle n'en avait pas spécialement envie non plus d'une part mais surtout parce que c'est ce qu'elle voulait entendre de sa bouche. Sentir sa jalousie, sentir qu'il la voulait tout à lui, lui aussi. Honnêtement elle n'a pas envie qu'il baise Sofia non plus, elle n'a plus envie de le partager. Pas avec elle. Pas maintenant. Pas cette fois. Avec un autre homme ou une autre femme ça aurait peut être été différent, mais Annelie a l'impression qu'ils sont tous les deux désespérés de les baiser et cette désespérance la repousse un peu. Elle ne comptait pas faire jouir Nicolas tout de suite pour ne pas ruiner sa soirée, mais avec cette idée de s'appartenir complètement, le désir s'intensifie, son vagin se contracte, elle sait qu'il ne résistera pas non plus longtemps si elle n'arrête pas, mais elle n'arrive pas à arrêter, elle sent son pénis gonfler en elle, elle aime tant ça. Et alors que Nicolas continue son va et vient intense ils ne tiennent plus tous les deux, ils décollent loin, très loin , fort très fort, ce n'est pas aussi intense physiquement que certaines fois mais d'une intensité psychologique immense. Puis ils restent là, collés l'un à l'autre.... Le regard de l'un plongé dans celui de l'autre, elle le lit à livre ouvert et elle adore ce qu'elle y voit, caressant mutuellement leur visage en sueur, comme heureux de s'appartenir, ils oublient le monde autour d'eux. Ils ne font qu'un, jamais Annelie n'avait ressenti quelque chose d'aussi fort, elle est heureuse, vraiment heureuse. Les autres s'impatientent, ils aimeraient bien un peu Annelie, mais Nicolas refuse de la partager ce qui ravie Annelie à un point tel que son coeur bat la chamade encore plus fort. Alors que Nicolas retient toujours Annelie prisonnière entre ses bras, son sexe toujours planté en elle, Sofia et Paul continuent leurs activités érotiques, le lit tremble c'est étrange de regarder un autre couple baiser à coté. Puis Paul se met debout et Sofia à 4 pattes au bord du lit et alors qu'il la prend en doogy bruyamment, Sofia réclame Annelie à grand cri, Nicolas desserre doucement le lien qui les unit et la libère, Annelie se prête au jeu et se laisse dévorer le sexe alors que Nicolas la sert dans ses bras. Annelie éprouve plus de plaisir à être dans les bras de Nicolas, qu'il la regarde prendre du plaisir que d'avoir son clitoris stimulé par la bouche de Sofia... Puis le jeu se calme. Il fait chaud, très chaud. Sofia n'a qu'une envie c'est de monter Nicolas et que Paul s'occupe d'Annelie, ce Paul qui devient toujours plus pressant, qui l'embrasse et ne la laisse plus, qui lui fait signe de s'approcher et de le sucer. Après ce qu'elle vient de vivre avec Nicolas elle n'a plus envie de rien, Nicolas non plus n'a plus l'air d'avoir envie d'autre chose. Elle trouve une issue, elle saute dans une douche froide pour se rafraichir. Puis Nicolas prend une douche lui aussi et dans la salle de bain ils se mettent d'accord pour partir. Nicolas prétextera qu'Annelie doit rentrer pour les enfants. Sofia est déçue, ce n'était que du same room sex (du soft swinging la corrigera Nicolas) elle ne l'a pas encore "monté" et Annelie se s'est pas occupée de Paul.... Nicolas mettra fin à ces tergiversations en disant que c'était déjà bien pour la première fois d'Annelie, qui ceci dit ne s'est pas trop mal débrouillée. Annelie aurait pu s'occuper plus de Paul pendant leurs ébats mais n'en a pas trouvé la nécessité, Paul ne s'est pas présenté à elle non plus comme il aurait pu le faire par exemple quand Annelie était assise sur la bouche de Nicolas pendant que Sofia lui taillait une pipe... Que faisait Paul? Il attendait peut être... A moins qu'une des mains de Sofia trainait sur son pénis (qui soit dit en passant ressemblait à un serpent coloré insipide) .. Le pauvre, l'attention était plus portée sur Nicolas et sur Annelie que sur lui, mais il n'avait qu'à se bouger un peu... Elle aurait pu avoir un contact plus proche avec Sofia aussi, mais elle n'en avait pas spécialement envie non plus, alors qu'elle avait pris le sexe de Rose à pleine bouche lors de sa première expérience homosexuelle, là, ça ne lui disait rien... ce qui revient au point de départ, peut être faut il une complicité entre les femmes, comme elle en avait eu avec Rose (même si Rose ne l''attirait pas physiquement non plus, elles partageaient un état psychique). Se sentir proche et dans le même état d'esprit, loin du désespoir de cause....


En attendant, Annelie se couchera heureuse ce même soir, non pas différente mais avec l'impression d'avoir gagné un cran dans sa relation avec Nicolas. L'intensité de ce qu'elle vient de vivre est une première, Une intensité de sentiments et de complicité passionnelle venait d'être échangée par le biais de leur regard, des sentiments que des mots n'auraient suffit à dire, des émotions intenses de jalousie, de passion, de désir, et d'amour. Un état second qu'Annelie n'est pas prête d'oublier. C'était à vivre, Annelie espère : à revivre aussi. Pas pour la relation sexuelle en elle même parce que nos amants prennent plus de plaisir quand ils sont tous les deux et le choix du couple semble a posteriori pas vraiment le meilleur, mais pour tout cet échange de sentiments puissants irremplaçables et l'excitation que procure tous ces corps qui se mélangent. C'est donc heureuse qu'Annelie se recroqueville dans son lit le soir venu, serrant fort ce gros coussin de nouveau en guise d'amant, pensant à la douceur, la chaleur, et la sécurité que ses bras lui offrent, impatiente qu'il la serre de nouveau très bientôt dans ses bras souhaitant que cette émotion d'une intensité incroyable perdure.
Annelie a donc fait le pas et elle sait une chose maintenant: ça ne valait pas la peine de s'inquiéter. :) Nicolas a été à la hauteur de ses attentes comme toujours elle espère l'avoir été elle aussi. Elle sait aussi désormais qu'elle aime regarder Nicolas prendre du plaisir, même avec une autre femme (entendre l'autre gémir sous sa langue ou sous ses doigts n'est pas un sentiment agréable certes, mais ça fait parti du jeu). Annelie a vécu ça comme un moment très fort en émotions, et en a ressentie une envie de lui encore plus grande. Si parfois ça lui a fait mal, peut être est ce parce que Paul n'a pas su détourner son attention à ce moment là. Ou peut être parce qu'il n'y avait pas assez de complicité entre les deux femmes? Ou peut être tout bonnement parce qu'elle l'aime comme une dingue ... Il faudra renouveler l'expérience avec un homme plus expérimenté, et une femme avec qui elle est complice. Peut être devraient ils passer au trio... Ou alors être plus nombreux encore pour que chacun soit diverti dans des moments de jalousie intense... Ou encore juste rester à deux et s'offrir l'un a l'autre à 100% ...ce qui n'est pas mal non plus... Qui sait... Il faudra tout essayer pour le savoir....




2 commentaires:

  1. Je crois qu' elle l'aime comme t'as dit.
    J'aurais pas pu faire mieux... Mais, 3 seraient plus faciles que 10---

    Merci pour tes textes . Il est plaisant de te lire ;-s

    RépondreSupprimer
  2. c'est passionnant ! J ai eu le temps de lire . Après 40 de vie commune . une libido à l'affut .

    RépondreSupprimer